Les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art inscrits à l’UNESCO

Mercredi 16 décembre, l’UNESCO a décidé d’inscrire les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art sur la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel.

 

La candidature a été considérée comme exemplaire par l’UNESCO pour la sensibilisation à l’importance du patrimoine culturel immatériel dans un espace transfrontalier.

Cette reconnaissance de portée mondiale est le couronnement de trois années de préparation commune par les communautés horlogères françaises et suisses de l’Arc jurassien.

À Besançon et dans le Pays horloger, cette activité dure depuis près de deux siècles. Les entreprises qui y sont implantées représentent 80 % de la filière française. On dénombre une cinquantaine de sociétés (PMI et PME) liées à l’horlogerie dans le bassin du Grand Besançon et une trentaine de sociétés dans le Haut-Doubs dont une quinzaine spécialisée dans la montre mécanique.

Anne VIGNOT, Présidente de Grand Besançon Métropole et Maire de Besançon et Denis LEROUX, Président du PETR du Pays horloger, se félicitent de cette inscription qui couronne l’excellente coopération franco-suisse sur ce dossier : «C’est une formidable reconnaissance des savoir-faire et d’une culture si caractéristiques de notre territoire. Elle rend hommage aux femmes et aux hommes qui les pratiquent et qui en assurent la transmission». De nouvelles et réjouissantes perspectives s’ouvrent pour les horlogers et sous-traitants grand-bisontins, ainsi que pour la coopération franco-suisse.

Vous trouverez le communiqué de presse ici ainsi que le film dédié à cette inscription.

Recherche

Chiffres clés

Bassin économique de 250 000 habitants

Un vivier de 11 000 entreprises et établissements

95 000 emplois 

30 000 étudiants

58 zones d'activités

75 hectares d’espaces d’activités immédiatement disponibles pour les entreprises

 

Plus de chiffres